Les mythes fondateurs de la connerie humaine

10 mars 2009

Ulysse

 

 

 

Ulysse 


Le mythe de l’aventure et des grands voyages 

 

 

Mythe humain parmi les mythes,  le mythe d’Ulysse a traversé le temps. 

 

 

À l’époque,  on part à la conquête des grands espaces.  Même si les grands espaces en question se limitent aux rivages de la Méditerranée,  il faut donner le goût des voyages à des gens qui,  par nature,  ne sont pas partant. 

 

Que faire ? 
Heureusement,  à l’époque,  il y a des gens riches et généreux qui en ont,  eux,  des idées.  On va (…) créer un mythe ! 


Il faut dire que « partir en voyage » à l’époque,  c’est franchement partir pour des tas d’aventures. 


Une croisière,  c’est voyager en classe activités avec plein de copains.  Tous des gais lurons qui,  des journées et des nuits entières,  ne savent que rigoler et raconter des bonnes histoires.


Pour parfaire sa musculation,  on a à sa disposition une grande salle de gymnastique remplie d’appareils.  L’accès à cette salle est libre et permanent. 


Les appareils de musculation,  très efficaces,  sont nombreux.  Ils consistent en de grandes barres que l’on pousse et que l’on tire devant soi.  L’usage de ces appareils modernes et sophistiqués est illimité et inclus dans le forfait voyage. 


Toutes les activités sont encadrées par des animateurs professionnels très compétents.  Des gens très humains,  qui débordent d’humour et qui mettent une ambiance d’enfer. 

 

Ponctuellement,  on participe à de grandes fêtes sur le pont du navire. 
Ces fêtes prennent la forme de grandes compétitions sportives.  Chacun exhibe sa musculation,  fait valoir sa force,  démontre son adresse pour manier des outils très aiguisés et très tranchants. 

Bref,  on fait la fête,  on est entre copains,  on se fend la gueule ! 

Le soir venu,  après les exercices physiques,  on fait un grand méchoui.   On  se régale de la spécialité du chef.  Des brochettes dont la viande au goût très particulier,  d’une grande saveur gustative,  paraît-il,  rappelle la viande de mouton. 

 

Suivant le thème de la journée,  les vainqueurs sont récompensés. 
Les vainqueurs peuvent déguster,  en avant première,  les meilleurs crus qui feront,  plus tard,  la gloire et la renommée de nos beaux vignobles méditerranéens.

 

Des fêtes exceptionnelles à chaque retour 
Les retours au pays sont toujours l’occasion de grandes fêtes exceptionnelles.  On en profite. 

Il suffit « d’enlever le haut »,  de faire voir son beau bronzage,  d’exhiber ses belles épaules musclées,  de dire que l’on est plongeur dans l’équipe du commandant Ulysse,  que l’on revient de la pêche aux gros,  et les nanas tombent.  C’est la belle vie ! 

À propos des retours et des grandes fêtes exceptionnelles,  il est honnête de préciser que ce qui est vraiment exceptionnel,  ce sont les retours. 

À cette époque,  au niveau des voyagistes,  l’arnaque est la règle.  Quant aux sociétés de transports,  c’est franchement le bordel.  Il est habituel que les billets aller-retour,  payés au prix fort,  se transformassent en aller simple. 


Bref,  les aventures d’Ulysse ont eu le mérite de faire rêver des générations et des générations de personnes qui n’ont pas eu la chance d’embarquer sur ces superbes vaisseaux. 
Tous de splendides navires superbement profilés,  toujours plus modernes et plus rapides les uns que les autres,  vaisseaux que le langage populaire a vulgarisé sous le nom de : « Galères ». 
La main du Préfet (Deuxième partie) 

 

 

Publicités

5 commentaires »

  1. .

    Les diverses campagnes européennes voient régulièrement s’abattre sur le Net des nuées d’insectes nuisibles et ravageurs.

    Qui finance ces cerveaux ensoutanés ?
    Est-ce le contribuable français ? Est-ce l’Europe ? Est-ce les États Unis ? Est-ce le Vatican (L’Europe des curés) ?

    Il serait peut être grand temps que l’on se pose la question à savoir qui dirige réellement l’Europe ?

    Visiblement, ce ne sont pas les politiques.
    Quant aux membres de la Commission européenne, ils sont désignés par qui ?
    Ce sont tous des crétins diplômés qui viennent des quatre coins de la planète et qui ne s’intéressent qu’à eux mêmes. Ils et sont aux ordres. Aux ordres de qui ?

    Certains prétendent que se sont les États Unis qui décident et manipulent tout.
    Il est vrai qu’avec le retour de la France dans l’OTAN et la Turquie dans l’Europe (Les Américains sont POUR !), la carte de l’Europe politique et la carte de l’OTAN prêtent à confusion.

    Néanmoins, les moyens mis en œuvre par l’Europe pour asservir les foules sont des méthodes de curés :
    – « Générer l’incompréhension, les désordres, la délinquance, la criminalité, l’injustice, la misère, les maladies, les épidémies, les conflits, les guerres, les famines, etc. »
    Le tout reposant sur l’ignorance et les mensonges permanents dans lesquels les individus sont maintenus et soumis.

    Les Français sont revenus à la situation du début des « années 40 ».
    Ils sont soumis à :
    – Une monnaie d’occupation ;
    – Des journalistes d’occupation ;
    – Des mœurs judiciaires dignes du nazisme ;
    – Des collabos financés et au service de qui ?
    Bernard Monnier

    Le Grand Guignol politique
    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/

    Un vandalisme institutionnel
    http://pour-vivre-heureux-vivons-cache.i-clic.net/article-244833.html

    Commentaire par Bernard Monnier — 18 mai 2009 @ 8:49 |Réponse

  2. .

    Outre l’inutilité de ce texte. Les galères c’était pas bien… ca on s’en doutait on avait pas attendu l’arrivée de votre texte. Outre le fait de villipender une oeuvre majeure de l’histoire littéraire qui n’a pas pour but de nous vanter les mérites de “Helen Tour” mais donner un apercu de moeurs et de traditions dans la civilisation héllénique. Outre tout cela, c’est vrai votre texte arrache un petit sourire. Après, il est faux aussi.

    faux pour la raison suivante, les Trieres n’étaient utilisés que pour le combat proche et ne pouvaient pour des raisons de stabilités prendre la haute mer. Rapide, souple leur but unique était le combat. A l’apogée de sa puissance Athene disposait de 300 Trieres, chaque famille riche devant entretenir un navire de guerre, équipage comprit. Car je suis désolé de vous l’annoncer les rameurs étaient des citoyens de la république Athénienne, payé pour leur service sur le bord. Pourquoi pas des esclaves ? Pas par grandeur d’ame je vous rassure, mais il fallait compter 150 rameur par triere. Donc plus de place pour la soldatesque, c’est donc la soldatesque qui ramait. Ce sont les romains qui ont mis en place le système des esclaves rameurs et du fouet tel que le suggere l’insconscient collectif (vous voyez, meme vous etes abusé par des imageries d’Epinal parfois)

    Ensuite pour les voyages marchand les grecs utilisaient des navires plus souple, moins rapide mais a fond courbe et le vent pour avancer. On ne comptait guere plus de vingt bancs de rame sur un navire marchand et celui ci ne ramait que lors des manoeuvres d’entrée et sortie du port, ou encore pour affronter les courants contraire. Les marins grecs planifiaient leur voyage en fonction des saisons et du vent pour economiser temps effort et argent et accroitre les marges bénéficiaires.

    Commentaire par Crypeople — 20 mai 2009 @ 8:46 |Réponse

  3. .

    Réponse à Crypeople :

    Le titre de ce blog est :
    Les mythes fondateurs de la connerie humaine
    Visiblement, cela marche bien chez les « culturés » issus de la production européenne.

    Ulysse est un mythe.
    Un personnage imaginaire qui n’a jamais existé dans la réalité. Ce qui lui permet d’avoir un vécu étalé sur plusieurs siècles.

    Naturellement, à l’époque je n’y étais pas, Crypeople non plus.
    Bernard Monnier

    Le bourbier européen
    http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2009/05/09/le-bourbier-europeen.html

    La dictature de l’image
    http://echofrance37.wordpress.com/

    Commentaire par echofrance — 1 août 2009 @ 1:26 |Réponse

  4. .

    Je lu une fois un livre sur l’odyssée. C’était un livre qui a utilisé la mythe de l’Odyssée comme chemin initiatique de la vie.

    J’ai beaucoup aimé et parfois ça aide de relativiser un peut.

    -) ps Un livre que paru en Néerlandais à ma connaissance.

    Commentaire par Peter Hoopman — 11 février 2011 @ 2:40 |Réponse

  5. .

    Mais pourquoi aller si loin? Le XX siecle, cette epoque des conteurs, fit naitre un tas de mythes completement bidon, des vraies sornettes a cote desquelles cette histoire antique n’est que le jeu d’enfant, juste « Un mensonge d’Ulysse », tout innocent et dont personne ne fait son profit. Ah! pauvres grecs, ils ne surent pas a l’epoque que la falsification de l’Histoire peut rapporter gros.

    Commentaire par alcrono — 7 janvier 2012 @ 5:56 |Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :